Soins palliatifs à domicile

forum destiné à partager, échanger sur le thème des soins palliatifs notamment à domicile
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 soins palliatifs à domicile (Spad) du Faucigny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Laetitia
Admin
avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: soins palliatifs à domicile (Spad) du Faucigny   Mer 19 Avr - 2:52

Soins Palliatifs à Domicile

L’Unité Pilote de Soins Palliatifs à Domicile du Faucigny (SPAD du FAUCIGNY) agréée en mars 2001
est un réseau qui permet le mantien ou le retour à domicile de patients en phase terminale d'une maladie incurable.

Il prend en compte la prise en charge globale du patient, en assurant une continuité des soins, une coordination des professionnels de santé
et un soutien psychologique.

Dix places ont été spécialement accordées à deux SSIAD, et plus précisément :

- 8 places au SSIAD du Faucigny
- 2 places au SSIAD du Giffre

La zone géographique couvre les cantons de :

Bonneville, Cluses, Scionzier, Chamonix, Sallanches, St Gervais,
Boëge, St Jeoire, Samoëns, Taninges.

SPAD du FAUCIGNY - B.P. 501 Scionzier – 74305 Cluses cedex,
tél. 04.50.98.40.48 - Fax.04 50 98 87 58

_________________
Laetitia

____________________________________

Ce qui reste à faire quand il n'y a plus rien à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soinspalliatifs-1.forumpro.fr
Laetitia
Admin
avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: soins palliatifs à domicile (Spad) du Faucigny   Mer 19 Avr - 2:56

Extrait du magazine en ligne : VIVA

SOINS PALLIATIFS

Accompagner la vie jusqu’au bout

Mise en ligne : 17 février 2004

Passer les derniers jours de sa vie chez soi tout en étant suivi par une équipe de soins palliatifs est encore un choix difficile à réaliser en Rhône-Alpes : les cinq réseaux de la Région ne couvrent qu’une petite partie du territoire. Des dispositifs complémentaires des unités de soins palliatifs ou des équipes mobiles intégrées dans les hôpitaux sont appelés à se développer.


Atteinte d’un cancer généralisé, Patricia*, quarante et un ans, veuve, élevant seule un enfant, a été durant ses derniers mois de vie prise en charge « à la maison », comme elle le souhaitait. Alors même que sa famille n’était pas au courant et que son fils de seize ans était « instable ». Il a fallu trouver un médecin acceptant de la soigner chez elle, des gardes à domicile et une garde de nuit. Puis rassembler les fonds pour réaliser le projet, et enfin assurer la passation officielle de la tutelle de l’adolescent...
Marie-Christine Perinet, l’infirmière coordinatrice du réseau de soins palliatifs à domicile (Spad) du Faucigny, qui a pris en charge Patricia, explique : « Notre objectif, c’est de respecter le choix du patient. Nous partons de son désir pour construire un projet de vie, et nous trouvons les moyens d’y parvenir, même si c’est complexe. »
Basé à Cluses, en Haute-Savoie, ce réseau a été constitué à l’initiative de soignants libéraux. C’est un dispositif de coopération volontaire, mais structuré. « Il y a dans notre fonctionnement un vrai changement de culture professionnelle. Chacun doit trouver sa place car les distances sociales disparaissent : une aide-soignante peut parfaitement y interpeller un médecin ! »
Des soins assurés 24 heures sur 24
Bénéficier d’un accompagnement adapté suppose que les membres d’une équipe (comprenant médecins, infirmiers, aide-soignant, parfois psychologue, kiné et/ou ergothérapeute) puissent se rendre au domicile du malade pour y assurer des soins vingt-quatre heures sur vingt-quatre - permanence de la sédation (soulagement) de la douleur, soins de confort, soutien à la famille -, de manière organisée et coordonnée.
Cet accompagnement permet donc à ceux qui en bénéficient de passer leurs derniers jours chez eux. Malheureusement, les réseaux structurés, récents, sont rares : Osiris, le tout nouveau réseau du Bugey, dans l’Ain ; le réseau développé autour de l’unité de soins palliatifs à Crest, dans la Drôme ; Palliavie, en Isère ; Oïkia, à Saint-Etienne ; et le réseau du Faucigny, en Haute-Savoie, font encore figure de pionniers.
L’association Passages, elle, porte le projet d’un réseau de soins palliatifs ville-hôpital associant des médecins de l’hôpital de Saint-Marcellin, dans l’Isère, et des praticiens libéraux de trois cantons - dont deux du Royans, dans la Drôme. A la base de leur engagement : offrir des soins palliatifs de qualité là où les gens se trouvent. « Puisque à l’hôpital local on ne pratique plus que de la médecine de base, au service d’une population vieillissante, remarque le Dr Beauclair, à l’origine de l’association Passages, c’est le lieu idéal pour accueillir une équipe de soins palliatifs mobilisable sur place et disponible pour prêter main-forte aux équipes des maisons de retraite, mais également aux infirmières libérales et aux familles. Nous ne voulons pas être à la périphérie d’un grand réseau pour en avoir les miettes, car nous avons une dynamique locale, un programme de formation déjà bien engagé, qui légitime notre projet, que nous avons déposé à l’agence régionale de l’hospitalisation. »
Parmi les personnes suivies, 70 % veulent rester à domicile le plus longtemps possible. « Pour cela, nous avons aussi des lits de répit, identifiés en soins palliatifs, qui permettent à l’entourage de souffler, car il arrive que les familles s’épuisent... », explique le Dr Beauclair. Anticiper est en effet bien l’une des règles majeures des soins palliatifs à domicile : anticiper la fatigue des familles, mais aussi les incidents de parcours, afin d’éviter d’avoir à réhospitaliser le malade n’importe où. Par exemple, qu’en cas d’aggravation subite de l’état du patient en fin de vie le médecin de garde - pris au dépourvu - ne l’envoie aux urgences. Ce qui serait une aberration !


Anne Simonet

P.S. * Prénom d’emprunt.

_________________
Laetitia

____________________________________

Ce qui reste à faire quand il n'y a plus rien à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soinspalliatifs-1.forumpro.fr
marie-pierre



Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 20/02/2007

MessageSujet: Re: soins palliatifs à domicile (Spad) du Faucigny   Mer 21 Fév - 7:49

Bonjour,
Infirmière cadre spécialiste clinqiue, je vais partir sur un projet de réseau à domcile qui a eu l'accord dans le langonnais.
Je voudrais échanger avec vous pour savoir avec quelques années de recul où vous en êtes et peut être vous rencontrer lors de mon prochain séjour à Lyon en mars...
Merci de votre réponse
Cordialement
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudius

avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: soins palliatifs à domicile (Spad) du Faucigny   Ven 23 Fév - 0:09

Bonsoir Marie pierre

Pas de réseau formalisé dans les ardennes pour les soins palliatifs. Moi aussi je suis en attente de conseils et d'idée pour peut etre , etre à l'origine de. joli projet, mais au combien difficile.
Je suis sur ce salon pour apprendre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aressad.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: soins palliatifs à domicile (Spad) du Faucigny   

Revenir en haut Aller en bas
 
soins palliatifs à domicile (Spad) du Faucigny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les soins palliatifs
» Une journée"pour les soins palliatifs"?
» Unité de soins palliatifs de l'hôpital Paul Brousse (2/2)
» Les soins palliatifs
» LA FIN DE LA VIE = SOINS PALLIATIFS ???...EUTHANASIE ? ? ?..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soins palliatifs à domicile :: Les soins palliatifs :: Les réseaux de soins palliatifs-
Sauter vers: