Soins palliatifs à domicile

forum destiné à partager, échanger sur le thème des soins palliatifs notamment à domicile
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Fin de vie et prise en charge de la douleur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nestor

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Fin de vie et prise en charge de la douleur   Jeu 21 Sep - 11:10

cheers salut

Nous avons depuiis peu des malades en fin de vie mais les lits ne sont pas "étiquetés" soins palliatifs.
Le gros problème rencontré réside dans la gestion de la douleur.
Les traitements ne sont pas adaptés, les médecins et même une partie des ide réfute la notion de douleur si elle n'est pas explicité par des mots.
Un malade mutique, crispé, en position foetale reste pour beaucoup un malade récalcitrant Shocked (et même pour les plus jeunes diplomées)
Nous avon eu récemment un malade agé alzeilmer, avec encéphalopathie sur un terrain d'alcoolisme, tous ses facteurs hépatiques éffondrés, en état de délabrement physique important et à quelques heures de sa mort 'alors que chacun savait qu'elle serait inéluctable) le médecin a refusé les calamants sous prétexte que ça n'allait pas arranger son foie Twisted Evil Shocked Rolling Eyes
il a hurlé de douleur jusqu'à 2 heures avant sa mort où il a sombré dans le coma, ce qui a permis au médecin de dire qu'il était parti sans souffrir pale
La famille n'était pas présente (sdf)

Y'a encore du chemin à faire...

J'ai honte Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colomba

avatar

Nombre de messages : 8
Age : 32
Date d'inscription : 19/09/2006

MessageSujet: Re: Fin de vie et prise en charge de la douleur   Jeu 21 Sep - 11:31

WoW .. Shocked

Je dois dire que là je suis choquée ... pourtant j'en ai vue des choses en services qui m'ont vraiment interloquée, mais là je dois que ça bat certainement le reccord Sad

Oui c'est honteux, c'est inhumain et ce médecin et certains soignants n'ont pas leur place en service ... Evil or Very Mad

Comment de nos jours peut ton rester insensible a la douleur de l'autre ? en effet nous avons encore beaucoup de progrès a faire ... No
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestor

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Fin de vie et prise en charge de la douleur   Jeu 21 Sep - 11:49

Certains soignants et même certains médecins ne sont pas au clair avec l'utilisation de la morphine par exemple.
Ils ne sont pas au clair non plus avec la notion de confort... on charcute chaque jour, voire plusieurs fois par jour un malade en stade terminal de cancer du pancréas pour lui trouver des veines pour passer une alimentation parentérale en périphérique alors qu'avec un ktc ce problème serait réglé... on nous parle d'infection, je pense pour ma part qu'à un moment il faut faire la part des choses... scratch

L'équipe soignate n'est même pas d'accord sur l'attitude à adopter entre ceux qui ne se posent pas de question, ceux qui n'ont pas d'esprit critique et ceux qui disent pourvu que ça ne tombe pas sur moi sans penser que le malade est l'enjeu de tout cela Sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laetitia
Admin
avatar

Nombre de messages : 183
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 25/01/2006

MessageSujet: Re: Fin de vie et prise en charge de la douleur   Ven 22 Sep - 1:24

Salut à tous

Alors nous y voilà au coeur du débat qui me tiens tant à coeur! : Notre manière à tous de prodiguer des soins, d'appréhender la douleur et de la soulager. Cette notion d'évaluation est tellement subjective basée sur notre propre savoir et notre propre expérience de la douleur. Un jour, quand j'étais IDE en cardio, un interne m'a dit au sujet d'une personne âgée qui était en fin de vie : "appeller moi si jamais elle souffre, d'ailleurs je te fais quelques prescriptions d'antalgiques au cas où... car je ne veux pas qu'elle souffre et parte dans des douleurs atroces...je viens de le vivre avec ma grand mère me dit-il alors n'hésites pas..." Si ce jeune interne n'avait pas vécu cela avec sa grand mère aurait il eut la même réaction avec cette vieille dame en fin de vie???
Je pense en effet que c'est à nous, soignants, de faire bouger les choses, de nous informer sur ce qui se fait en matière de SP afin d'apporter des soins adaptés et de soulager et d'accompagner au mieux le patient et son entourage.

à tous

_________________
Laetitia

____________________________________

Ce qui reste à faire quand il n'y a plus rien à faire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://soinspalliatifs-1.forumpro.fr
Nestor

avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 10/02/2006

MessageSujet: Re: Fin de vie et prise en charge de la douleur   Ven 22 Sep - 2:29

Laetitia a écrit:
Je pense en effet que c'est à nous, soignants, de faire bouger les choses, de nous informer sur ce qui se fait en matière de SP afin d'apporter des soins adaptés et de soulager et d'accompagner au mieux le patient et son entourage.
Tu parles pour un convaicu laetitia bounce
Moi j'avoue que j'avance toujours dans le doute vis à vis de mes malades en fin de vie : suis je dans la bonne prise en charge ? sa douleur ? son confort ? comment les différents membres de l'équipe le perçoivent...

Alors que d'autres ont des convictions bien ancrées issues d'une autre époque où on ne parlait pas de fin de vie à l'hôpital... c'est difficile de faire bouger les choses.
J'ai déjà suivi une formation mais je vais en demander une autre car je pense que dans ce domaine aussi cela bouge et cela peut m'assoir ausi dans mon argumentation

allez je m'en vais comater Sleep
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
claudius

avatar

Nombre de messages : 69
Localisation : ardennes
Date d'inscription : 29/01/2006

MessageSujet: Re: Fin de vie et prise en charge de la douleur   Ven 22 Sep - 12:01

Moi, j'ai un vécu sur le terrain et dans ma vie privée.

Une question simple à poser au médecin lorsqu'il ne veut pas prescrire, c'est: Et si c'était votre mère, que feriez vous.

En tant que soignant, je me pose souvent cette question, meme si il ne s'agit as de SP.

Lorsqu'une étudiante arrive dans mon service, je lui dis de toujours faire comme si elle soignanit sa maman. Et ca marche ( presque toujours)

Voilà juste une réflexion Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.aressad.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fin de vie et prise en charge de la douleur   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fin de vie et prise en charge de la douleur
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Renseignements sur la prise en charge sur Strasbourg
» Prise en charge sécu mutuelle pour les tire-laits ?
» Prise en charge...?
» séminaire sur l'autisme et sa prise en charge
» troubles du comportement et prise en charge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soins palliatifs à domicile :: Les soins palliatifs :: Soins palliatifs en structure médicalisée-
Sauter vers: